Accueil


 

Enfin, un blog de la célèbre chorale camerounaise la voix du cénacle ! Au programme, partage de musiques, de vidéos, et même…. de partitions, ainsi que les paroles ! Communications de différentes informations sur la Chorale : son évolution, ses concerts, ses distinctions au niveau national et international; ses chants les plus populaires.. Etc. Une présentation du groupe, avec chaque musicien et quelques mots sur chacun; des instrumentistes, des génies du son; et bien d’autres… Nous vous souhaitons la bienvenue à tous et à toutes…

gervais

Le professeur Gervais Mendo ZE

Publicités

Les visiteurs qui n’aiment pas la voix du cénacle?


Bonjour à tous et à toutes !

Comme vous l’avez remarqué chers lecteurs, il y a des visiteurs du blog qui ne viennent que pour voter négatif sur les articles qui sont publiés. Nous ne comprenons pas cette attitude. Certes l’on peut nourrir une animosité envers la personne du professeur Gervais Mendo Ze, mais est-ce une raison également d’en détester son oeuvre? Cependant, nous savons également qu’il y a de véritables fans, qui savent pertinemment que cette chorale est l’une des meilleures en Afrique centrale, si ce n’est dans toute l’Afrique, la première place remportée à Rome en 2002 en est la preuve…

Bref, nous continuerons à publier. Et Bientôt, le système de partitions sera mis en place ! En remerciant encore infiniment les abonnés et lecteurs réguliers.

A Nna Maria


A Nna Maria (Pr. Gervais Mendo Ze) : Fichier audio

Afin de toucher le cœur d’un fils, il n’est meilleure médiatrice qu’une mère. Aussi, face à tout ce qui nous accable dans notre vie de tous les jours, nous ne pouvons qu’avoir le recours à Marie pour qu’elle intercède en notre faveur auprès de son Divin Fils. II s’agit ici d’une paraphrase du « Je vous salue Marie ». “Le rythme est celui du Bikula avancé.”

Ah ! (4X)

Refrain :

A nna Maria, ye’elan bi nyo mon (bis)             Ô ! Marie notre Mère, prie pour nous ton fils (bis)

Na, azu volô bia minlem                                  pour qu’il vienne nous consoler

Bine be bé a nyia                                            Nous sommes des pécheurs, ô Mère

Nde bia zu mbil be wo a nyia                          Aussi accourons-nous vers toi, ô Mère

Ye’elan bi nyo mon (bis)                                  Prie pour nous ton fils (bis)

Na, azu volô bia                                              Pour qu’il vienne nous consoler

 

Bine e mvô’ô minjuk si nyu                              Nous peinons dons cette vallée de larmes

Nde bia fiti ve wo a nyia                                 Et nous ne comptons que sur toi

Ye’elan bi nyo mon (bis)                                  Prie pour nous ton fils (bis)

Na, azu volô bia                                              Pour qu’il vienne nous consoler

 

Ônga biaé Nkoté a nyia                                  Tu as donné la vie au Rédempteur, Ô Mère

Yésus ane mon wôé a nyia                            Jésus est sans conteste ton Enfant, O Mère

A bili ngul ése a nyia                                      Il est détenteur de tout pouvoir, â Mère

Ye’elan bi nyo mon (bis)                                  Prie pour nous ton fils (bis)

Na, azu volô bia                                              Pour qu’il vienne nous consoler

 

Mimbôk mise, ône be nyia                           Les prisonniers, tu es leur Mère

Minkôkon mise, ône be nyia                        Les malades, tu es leur Mère

Minkôkôm mise, ône mie nyia                     Les stériles tu es leur Mère

Ye’elan bi nyo mon (bis)                             Prie pour nous ton fils (bis)

Na azu volô bio.                                         Pour qu’il vienne nous consoler

 

Bejen bisaé, ône be nyia                            Les chômeurs, tu es leur Mère

Bongô be sikôlô, ône be nyia                      Les étudiants, tu es leur Mère

Be tabe nlam, ône be nyio                          Les paysans, tu es leur Mère

Ye’elan bi nyo mon (bis)                             Prie pour nous ton fils (bis)

Na azu volô bia.                                         Pour qu’il vienne nous consoler

 

Bobenyui bese, ône be nyia                       Les orphelins, tu es leur Mère

Minkus mise, ône be nyia                           Les veufs, tu es leur Mère

Ja’a be luk, ône be nyia                             Même les époux, tu es leur Mère

Ye’elan bi nyo mon (bis)                             Prie pour nous ton fils (bis)

Na, azu vôlô bia.                                        Pour qu’il vienne nous consoler

 

Be fata, ône be nyia                                  Les prêtres, tu es leur Mère

Ja’a be Pasteur. ône be nyia                    Même les  Pasteur tu es leur Mère

Bebuni bese, ône be nyia                         Tous les fidèles, tu es leur Mère

Ye’elan bi nyo mon (bis)                             Prie pour nous ton fils (bis)

Na, azu vôlô bia.                                        Pour qu’il vienne nous consoler

 

Coda :

E a nyia Zambe                                                             Ô Mère de Dieu

One njalan o grasia (bis)                                              Tu es comblée de grâces (bis)

Nti ane be wo                                                               Le Seigneur est avec toi

Ye’elan asu dan                                                             prie pour nous.

 

A Mfefé Eva, ye’elan asu dan                                    Eve Nouvelle, prie pour nous

A nyu a nga yebe, ye’elan asu dan                              Celle qui a cru, prie pour nous

A Endun Ngon, y e‘lan asu dan                                   Sainte Vierge, prie pour nous

A nyu ane teke aton, y e‘lan asu dan                          L’Immaculée, prie pour nous

A Nyia nkote, y e‘lan asu dan                                    Mère du Sauveur, prie pour nous

A Ôtété tyé, y e‘lan asu dan                                      Etoile du matin, prie pour nous

A Nlet minkôkon, y e‘lan asu dan                           Santé des malades, prie pour nous

A Nkale b’engles, y e‘lan asu dan                           Protectrices des anges, prie pour nous

A Nkukuma Apostel, y e‘lan asu dan                      Reine des apôtres, prie pour nous

A Nyia Mimbubua, y e‘lan asu dan                        Mère des pauvres, prie pour nous

A Eke mbil besem, y e‘lan asu dan                         Refuge des pécheurs, prie pour nous

A Nkale Cameroun, y e‘lan asu dan                      Patronne du Cameroun, prie pour nous

 

Ah ! (4X)

Refrain :

A nna Maria, ye’elan bi nyo mon (bis)             Ô ! Marie notre Mère, prie pour nous ton fils (bis)

Na, azu volô bia minlem                                     pour qu’il vienne nous consoler

 

Coda :

E a nyia Zambe                                                             Ô Mère de Dieu

One njalan o grasia (bis)                                              Tu es comblée de grâces (bis)

Nti ane be wo                                                               Le Seigneur est avec toi

Ye’elan asu dan                                                             prie pour nous.

Mendo Ze Gervais


téléchargement1944 – professeur d’université, écrivain, ancien DG de la CRTV, ancien Ministre.

Né  le 25 décembre 1944 à Nkongmekak   dans la région du sud, il obtient le CEPE à Sangmelima en 1960, le BEPC à yaoundé en 1964 et le Baccalauréat D à yaoundé en 1968. La même année, il s’inscrit à l’Université de yaoundé et obtient la Licence ès lettres modernes françaises en 1971, puis le DES en 1973.

En 1973, il est recruté comme Assistant au Département de français à  la Faculté des lettres et Sciences Humaines de l’université de Yaoundé. Tout en assurant ses enseignements, il s’inscrit au Cycle de Doctorat à l’université de  Bordeaux III et obtient le Doctorat de 3ème cycle 1975 dans la spécialité stylistique et grammaire françaises. Entre temps, il est promu au grade de Chargé de cours en 1974. Puis en 1982, il soutient la thèse de Doctorat d’Etat en Stylistique à l’université de Bordeaux III, ce qui lui permet d’accéder au grade de Maître de Conférences. Gervais Mendo Ze est Professeur depuis janvier 1998.

Parallèlement à ses préoccupations académiques, il poursuit une carrière administrative hors de l’université depuis 1979, lorsqu’il est nommé Directeur Adjoint de l’enseignement supérieur au MINEDUC. Le 17 mai 1980, il devient Chargé de Mission au Secrétariat Général de la Présidence de la République. De 1983 à 1986, il assume les fonctions de Président du Comité de Coordination du projet Télévision couleur du Cameroun, cumulativement avec ses fonctions de Chargé de mission. Puis le 6 mars 1987, il est nommé Chargé de Mission au Cabinet du Président de la République. Dès 1988, il est Directeur Général de la Cameroon Radio Television. Du 8 décembre 2004 au 7 septembre 2007, il est Ministre Délégué auprès du Ministre de la Communication.

Sur le plan scientifique, il est auteur co-auteur ou éditeur scientifique des plusieurs ouvrages : la pose romanesque de Ferdinand Oyono. Essai de stylistique textuelle et d’analyse ethno structurale (1984) ; initiation pratique à la dissertation (1986) ; inventaire des particularités lexicales du français en Afrique noire : le cas du Cameroun (1990) ; une crise dans les crises : le français en Afrique noire francophone. Le cas du Cameroun (1992) ; Marie Œcuménique (1994) ; les Chemins de la sanctification : convictions d’un laïc engagé (1995) ; le français langue africaine : enjeux et atouts pour la francophonie (1999) ; la fontaine poète de l’onde. Eléments de psychocritique poétique, stylistique (2004) ; et Ecce Homo. Ferdinand Léopold Oyono : Hommage à un classique africain (2007).

Sur le plan artistique, l’écrivain Gervais Mendo Ze a publié plusieurs pièces de théâtre : Boule des chagrins (1988), la forêt illuminée (1988), Japhet et Ginette (1991), le retraité (1991) et le revenant (1991).

Album ‘Le char des dieux’


char des dieux1 Le Char des Dieux 9:03

2 Qui Peut [J]e Frotter a Dieu ? 11:17

3 Tu M’appelles Aujourd Hui 6:46

4 Le Char Des Dieux (version instrumentale) 8:54

5 Za Ane Basan Zambe ? 11:08

6 The Chariots Of Gods 9:09

7 A Nyia 3:33

‘Asimba’


ASIMBA (=Merveille)

_____________

Musique et paroles : Pr. Gervais MENDO ZE

Orgue & synthé : Jean Jacques ADJOMO

Percussions : Louis MBANI ATANGANA (alias MBANGATA)

Guitare Basse : Simon ATI (alias MAGNAN’S)

Direction studio & Harmonisation : François MBONJO KIYE

Solistes : basse/baryton : François NNANG; Soprano : Claudine NNOMO ONANA

Programmation : Jean Jacques ADJOMO et YOURICK

_________________________

odelettes

Anga bo na, Maria ato’o jôm jé, Endun ngon été ébili atiñ aluk, a Yosep mone David, Gabriel ve so yôb ve batam nye a jô’o na’a.

Refrain 1 : A Maria ééé (yene me ne étua Nti), A Maria ééé (A bo’o ma ane wo jô !), A Maria ééé te wo ko woñ, Mon wo e biaé nye aye bo njô meyoñ ôÔne mvom a Maria ! Ône mvom a Maria é !

1. Ône mvom éndun gnon ôô (njô meyoñ). Ma jô ne ône mvom a ngon Sion ôô (njô meyoñ); Ône njale a gracia, Zamb’ane be wo – One mvom a Maria ! Ône mvom a Maria é !

Refrain 1

2. ône mvom a ngon Yoakim ô ô (njô meyoñ); Ma jô ne ône mvom a ngon Anna ô ô (njô meyoñ); Ône njalan a gracia Zamb’ane be wo (njô meyoñ). ône mvom a Maria ! ône mvom a Maria é !

Refrain 1

3. W’azu bo Nyia Nkôté meyoñ ô ô (njô meyoñ); Ma jô ne w’azu bo Nyia mimbubua ôô (njô meyoñ); Ône njalan a gracia Zamb’ane be wo (njo meyoñ). Ône mvom a Maria ! ône mvom a Maria é !

Refrain 1

Ye melo ma wô’ô fo’o ? Eé ééé. Ma sili mia, ye melo ma wô’ô fo’o ? Eé ééé. Ke mitô’o, ye melo ma wô’ô fo’o ? Eé ééé ye melo ma wô’ô f’oé ? Melo meba’a ! Meba’a fo’o ! Mia jô jô jé ? Bia jô na bitame beta wôk bibuk ya Magnificat. Ô ô ô ô ô ô. Ô ô. Ke mon ayi na. Ayi na ayi na.

cropped-voix-du-cc3a9nacle-instrumentistes-asimba.jpg

Refrain 2 : Asimba é avale jam asimba é: Asimba ô avale jam asimba é; Ali’i va ali’i va; Ali’i li ali’i li. Mon Zambe ake tob ve mimbubua Asimba é (+Choeur)

1. Nsisim wom wa lu’u Nti éyé yélé, Nlem wom wo fôn e be Zambe Nkôté wom ô ayelé. Anga sam mis mé e be étu’a jé, a Tate éyoñ ji, miaé mise mia ye jô ma na mene nvom. Zambe ngul ése, anga bo ma bitutua bi mam é yélé. Joé dé e bo’o étyi, a bôt mia wô’ô ma jé ?

Refrain 2

2. Mvam jé ja yametam e biseb bise eyélé; asu e ba ba ko nye woñ. Anga sam ngul ya wo wôé, a tyamelan biwôlô bibôt. Anga va’a mingugul éto’o njôan, a bete ba bene é joté nyu. Anga jalé e ba ba wô’ô zaé. Abulan minkukum minsoé mi mo, a bôt mia wô’ô ma a jé ?

Refrain 2

3. Anga zu bete Israel étu’a jé yéyélé, nde azu tyôk édiñ jé, engaka’aanga kak be tate, asu mvom Abraham a mvoñ bôte jé eyoñ yé éyoñ ése duma e bo’o b’Esa, a Mon, a Nfufub Nsisim e Zambe ato’o, e nyu anga be, a nyu azu nnôm ya nnôm éto. Amen. A bôt y’ase nalé ?

Refrain 2

téléchargement

Musesako ma Daniel Doumbe Eyango


Hommage à Daniel DOUMBE EYANGO

DI MA TIMBISELE OA JITA LA MASOMA A SANGO, NA W’ASELE TIM TIM A MOTO O TETEN’ASU. DI SOM ONYOL’A JABEA LA, LA DOUMBE EYANGO !

1/- O MBOKO MA SAWA BON’EJAN PASA DIWONDI DI PUMEDI O TEN KA TINA DIWO O MUNJA MA NDOLO.

*** DIWONDI DI YAÏ NA MO DI BOLA MBOTA (4X)

2/- BO BUMA BA BETANSEDI E NDE DOUMBE EYANGO E NDE O MUSIKI EYEMBILAN Y’ASAME. MOT’A DUBE DINDENE, NA MABIYE MANDENE. PA D SESA LOBA NA DIMBAMBE, DIMBAMBE.

3/- BONA TETE DI TIMBISELE JITA LA MUSESAKO. NUN MUNA AKWA NUNDENE NA JITA LA MABOLA NYENA NGOSO E KODISE NO MULEMA NA NDOLO

*** MULEMA M’EKOMBO NA MA PONDA NYA TOMBE

_______________

N.B : Cette présente version du chant est la version courte du chant, dans laquelle, seules les phrases mises en gras sont chantées !

Kyrie elèison (version II)


Qui missus es sanare contrits corde. KYRIE elèison

Qui peccatores vocare venisti. CHRISTE elèison.

Qui ad dexteram Patris sedes, ad interpellandum pro nobis. KYRIE elèison.

Gloria In excelsis Deo; version I


Gloria en Mi b Majeur (Pr. Gervais Mendo Ze)

Glória in excélsis Deo.

(Ajo’o na melo meba’a ? Meba’a fo’o !)[1]

Et in terra pax homínibus bonae voluntátis.

Laudámus te, benedícimus te,adorámus te, glorificámus te, grátias ágimus tibi propter magnam glóriam tuam.

Dómine Deus, Rex cæléstis, Deus Pater omnípotens.

Dómine Fili Unigénite, Iesu Christe,Dómine Deus, Agnus Dei, Fílius Patris, qui tollis peccáta mundi, miserére nobis; qui tollis peccáta mundi, súscipe deprecatiónem nostram.

Qui sedes ad déxteram Patris, miserére nobis.

Quóniam tu solus Sanctus, tu solus Dóminus, tu solus Altíssimus,Iesu Christe, cum Sancto Spíritu: in glória Dei Patris. Amen.

____________

[1] Ces paroles entre parenthèses, ne font pas partie du Gloria de l’Eglise; elles ont été ajoutées par le compositeur, et signifient littéralement : »Vos oreilles sont-elles fixées ? Oui elles le sont ! »; une traduction plus compréhensible serait : « êtes vous de toute ouïe ? Oui, nous le sommes ! »; ou encore : « Vos oreilles entendent-elles ? Oui, elles entendent ! »

Kyrie eleison (version I)


Musique et arrangements : Professeur Gervais MENDO ZE

Exécution : La voix du cénacle

Orgue et synthé : Jean Jacques ADJOMO

Guitare basse : Simon ATI

Percussions : Alexandre NKE

____________

Qui missus es sanare contritos corde: Kyrie elèison, Kyrie elèison
Qui peccatores vocare venisti : Christe elèison, Christe elèison

Qui ad dexteram Patris sedes; ad interpellandum pro nobis : Kyrie elèison, Kyrie elèison.